Appel à projets : des clubs qui fendent le cœur… | Fédération Française de Tennis
ATC Jonzac (Poitou-Charentes)

09/05/2017

Appel à projets : des clubs qui fendent le cœur…

©@DR

Clubs

Dans le cadre de l’“Appel à projets des actions solidaires”, 182 clubs sur 204 ont été sélectionnés, et se sont vu attribuer une subvention pour une action réalisée dans l’une des 4 thématiques suivantes : tennis quartiers, tennis handisport, tennis sport adapté et tennis sport santé bien-être. Dans le n°491 de Tennis Info, on a zoomé sur deux clubs, l’ATC Jonzac et le TC de Saint-Omer.

14 projets ont plus particulièrement retenu l’attention et ont reçu un kit pédagogique d’une valeur de 515 € (kit animations sportives) ou 1 000 € (kit tennis sport santé bien-être) selon la thématique.
Dans le n°491 de Tennis Info, on a zoomé sur deux de ces 14 clubs, l’ATC Jonzac et le TC de Saint-Omer.

ATC Jonzac
(Poitou-Charentes)

• Nom de l’opération : encadrement des anciens dans la pratique du tennis
• Catégorie de l’action : Tennis sport adapté
• Le public : 7-8 personnes de plus de 65 ans

3 questions à… Nicolas François,  coordonnateur de l’action et DE du club

Pourriez-vous décrire l’action menée par votre club ?
Nous avons décidé de créer un groupe de 7-8 vétérans, dont certains ont jusqu’à 80 ans. Tous étaient au club depuis un moment, certains avaient été membres du bureau, d’autres avaient disputé des matchs par équipes. Mais sans doute parce que nous mettons le paquet sur les jeunes et la formation, ils se sont sentis un peu exclus, mis à l’écart. Cette bande de copains, composée uniquement d’hommes, se retrouve le lundi et le jeudi de 10 heures à midi pour des petits matchs en simple et en double que j’encadre. L’idée est que je leur apporte des solutions techniques pour économiser leur physique, dans une ambiance conviviale. Tous participent également aux championnats individuels du comité (au printemps) et aux matchs par équipes vétérans (en hiver).

Comment fonctionne ce groupe ?
Avec humour, ses membres se sont appelés “Les Tamalous”. Un règlement prévoit que, pour faire partie du groupe, il faut être sympathique et pas tricheur. Et surtout boire un verre après les matchs ! À tour de rôle, chacun des membres doit également cuisiner pour les autres le jeudi, à l’occasion du repas hebdomadaire du groupe.

Quel est l’intérêt du club ?
Ce fonctionnement a complètement relancé certains de nos anciens. Dans cette bande d’amis qui avait l’impression qu’on ne s’occupait plus d’eux, 2 ont intégré le comité directeur, d’autres prennent en plus des cours particuliers avec moi, et me recommandent auprès de leurs connaissances. Tout le monde les connaît, les apprécie, ça met de la vie dans le club. Je crois qu’il y avait une envie de reconnaissance à laquelle nous avons répondu. Et même si certains vont lever le pied, suite par exemple à une opération, d’autres vont intégrer le groupe. Cette initiative démontre aussi qu’on peut jouer à tout âge en compétition.

Carte d’identité du club
• Date de création : autour de 1930
• Dirigeant : Cédric Ceccarello (président), Jérémy Compain (Secrétaire général), Hervé Chardon (Trésorier général).
• Nombre de licenciés : entre 220 et 230
• Équipes engagées dans les différentes compétitions : 11 équipes de jeunes, 6 masculines et 2 féminines, 4 vétérans (deux en + de 35, une en +45, une en +55).
• Installations : 7 courts (dont 2 couverts), 6 en résine, 1 en terre battue, avec un clubhouse qui fait bar et petit restaurant.

Tennis Club de Saint-Omer
(Flandres)

• Nom de l’opération : Cours de tennis adaptés pour personnes handicapées mentales et (ou) psychiques venant d’un IME.
• Catégorie de l’action : Tennis sport adapté
• Le public : 7 adultes

3 questions à… Marie Rémy,  présidente du club

Pouvez-vous décrire l’action menée ?
Nous proposons une heure de cours par semaine à 7 adultes âgés de 20 à 30 ans venant d’un IME (Institut Médico-Educatif). Margaux, l’une des professeurs du club, a suivi une formation spécifique. Elle propose une approche ludique du tennis, basée sur la découverte du jeu, à travers des exercices avec des balles intermédiaires ou en mousse. Pour les participants, il s’agit d’une respiration, d’un moment privilégié qui leur permet de sortir de l’IME. Je suis allée les voir plusieurs fois cette année, ils sont contents de venir… sauf quand il fait froid. Mais il faut aussi s’adapter à ce public, qui par exemple, se fatigue assez vite, l’idée étant de partager un moment convivial. Cette année a été un peu particulière puisque les cours ont eu lieu d’octobre à décembre, car Margaux qui les anime est ensuite partie en congé maternité. Elle reviendra à la rentrée prochaine.

Dans quelles circonstances le club a-t-il décidé de participer à cette aventure ?
Ce dispositif existait depuis 3-4 ans, nous proposions aussi du tennis pour les maisons de quartier, notre volonté de départ était d’ouvrir nos structures à un public différent, d’où le tennis sport adapté. Ensuite, la ligue des Flandres nous a incités à le développer, nous expliquant que nous pourrions toucher des subventions fédérales (N.D.L.R. : c’est le cas cette année pour un montant de 1 400 euros).

Quel est votre intérêt ?
Je ne parlerais pas “d’intérêt”… Il n’y en a pas vraiment si l’on considère que les participants viennent le jeudi matin, donc qu’ils rencontrent peu d’autres membres du club – nos structures sont peu fréquentées à ces heures-là. Par ailleurs, ils ne deviendront pas licenciés. Notre volonté est simplement de mettre en place une action qui contribue au bien-être physique de gens différents, et plus largement de contribuer au développement de la pratique du tennis.

Carte d’identité du club
• Date de création : 26/06/1978
• Dirigeants : Marie Rémy (présidente), Marie-Odile Godfrain (secrétaire générale), Bertrand Dambricourt (trésorier)
• Nombre de licenciés : 410 en 2016
• Équipes engagées dans les différentes épreuves : 6 équipes hommes, 2 dames dont une en Nationale 2, une équipe mixte en + de 55 ans, une équipe hommes + de 45 ans, championnes des Flandres, de nombreuses équipes jeunes.
• Installations : 7 courts (dont 5 couverts, 3 terres battues, 2 GreenSet®, plus 2 GreenSet® extérieurs), avec un club-house qui propose de la restauration rapide.