US Open, J5 : Pouille trace sa route | Fédération Française de Tennis

01/09/2017

US Open, J5 : Pouille trace sa route

Circuit pro

Lucas Pouille a validé son ticket pour les huitièmes de finale, ce vendredi. Nicolas Mahut et Caroline Garcia s’arrêtent là. Les infos, les réactions en direct de Flushing Meadows.

Pouille en deux temps
Opposé au qualifié kazakh Mikhail Kukushkin, Lucas Pouille a mis un set à trouver son rythme. Exactement comme l’an passé au premier tour de l’US Open contre le même joueur. Là encore, plus de peur que de mal, puisqu’après avoir concédé le premier set à un adversaire adepte de la prise de risques maximale en à peine 30 minutes et deux jeux marqués, la tête de série n°16 s’est ressaisie. Et a serré le jeu juste ce qu’il fallait : un break dans chacun des trois autres sets qu’a duré la rencontre, pour gagner 2/6, 6/3, 6/4, 6/4 en 2h20.

“Je ne me suis pas affolé, a commenté 'la Pouille', j’ai continué à faire ce que je faisais avec un petit peu plus d’intensité et en frappant un peu plus fort, et ça l’a gêné. À partir du moment où je l’ai breaké dans le deuxième set, j’ai été un peu meilleur que lui sur le reste du match. C’était un match sérieux, j’ai bien servi, que ce soit en première ou en deuxième balle. Et ça c’est assez positif, sachant que c’est un joueur qui retourne très bien et met beaucoup sous pression.“

Voici donc Lucas Pouille qualifié en deuxième semaine à New York pour la deuxième année consécutive, après son quart de 2016. Dans une partie basse de tableau déjà privée d’Andy Murray et où, depuis le début du tournoi, pas mal de têtes sont tombées, le 20e mondial aura la tâche d’affronter l’Argentin Diego Schwartzman en huitièmes de finale, bourreau de Marin Cilic au troisième tour.

“À chaque fois que je joue un Grand Chelem, a indiqué Lucas Pouille, c’est un objectif d’aller le plus loin possible. Ici, j’avais de bons repères, de bons souvenirs parce que j’avais vraiment joué du bon tennis l’an dernier et je suis content de rejouer dimanche, d’être en deuxième semaine, même si j’ai envie d’aller plus loin.“

Coup de “moins bien“ pour Mahut
La tête y était, le corps un peu moins. Malheureusement pour Nicolas Mahut, le poids de ses trois matches gagnés en qualifications, puis de ses deux premiers tours dans le grand tableau franchis en cinq sets, ont logiquement pesé dans la balance au moment d’affronter le quart de finaliste de Roland-Garros Pablo Carreño-Busta pour une place en deuxième semaine. La tête de série n°12 de l’US Open a réussi le break d’entrée et s’est détaché 3-0 en 9 minutes. Dès lors, l’Angevin a été contraint de faire la course derrière. Trop exigeant lorsque l’on n’est pas au meilleur de sa forme.

En dépit du break réussi d’entrée de troisième set, “Nico“ s’est incliné en moins de deux heures de jeu (6/3, 6/4, 6/3 en 1h49). “J’étais un peu moins bien, ça c’est évident, a analysé Nicolas Mahut. J’avais envie de tout donner et très clairement, c’est ce que j’ai essayé de faire mais ce n’était pas suffisant aujourd’hui. Je ne me sentais pas spécialement fatigué, mais le corps commence à tirer. Je sentais que dans mes enchaînements, j’étais un petit peu moins rapide.“

Avec cinq matches de simple gagnés à Flushing Meadows, le 115e mondial peut malgré tout être fier de son parcours. Et heureux de pouvoir capitaliser sur ces belles victoires. “Oui, il y a beaucoup de positif, a-t-il dit. Maintenant, Carreño-Busta au troisième tour, même si c’est un excellent joueur, c’était une belle opportunité. J’avais le sentiment que c’était une occasion à saisir et je n’ai pas réussi à le faire donc il y a de la déception, mais malgré tout, il y a beaucoup de motifs de satisfaction et je vais m’appuyer là-dessus pour la fin de saison.“

Kvitova trop forte pour Garcia
Déjà tombeuse d’Alizé Cornet au match précédent, Petra Kvitova a poursuivi sur le même rythme pour dominer Caroline Garcia avec autorité, en ouverture de session sur le court Arthur Ashe ce vendredi. Gênant énormément la Française par sa vitesse de déplacement et d’exécution, l’agressant systématiquement en retour, la gauchère tchèque a bouclé ce troisième tour en 1h14 (6/0, 6/4).

Malgré une belle résistance dans la seconde manche et deux balles de match sauvées sur son engagement (à 5-3), “Caro“, auteure de 23 fautes directes et 18 fautes provoquées, a rendu les armes sur un ultime ace de Petra Kvitova, le sixième de la rencontre. “C’est dommage de rater un match comme ça, a commenté Caroline Garcia, parce qu’il y a du mieux pour moi en Grand Chelem, mais il reste beaucoup de chemin à parcourir. Il n’y a pas grand-chose à retirer de ce match tellement l’engagement était faible.“

Difficile pour la Tricolore de voir du positif à chaud. Et pourtant : elle a réussi sa meilleure saison en Majeurs, parvenant enfin à atteindre la deuxième semaine, à Roland-Garros puis Wimbledon. “C’est vrai qu’en Grand Chelem cette année, il y a eu plus de victoires, a-t-elle reconnu. Plus de matches maîtrisés, plus de relâchement et moins de pression que je me mettais toute seule donc c’est un point positif. Voilà, ça c’est coché, le fait de réussir à jouer en Grand Chelem, maintenant il faut réussir à battre les filles qui sont mieux classées pour pouvoir continuer.“
 
 
(À Flushing Meadows, Myrtille Rambion)

Lire aussi : US Open, J4

Les résultats complets du vendredi 1er septembre
Le tableau masculin
Le tableau féminin