Wimbledon J8 : Simon finira mardi ! | Fédération Française de Tennis

09/07/2018

Wimbledon J8 : Simon finira mardi !

Circuit pro

Le match entre Gilles Simon et Juan Martin del Potro a été interrompu par la nuit. Adrian Mannarino et Gaël Monfils ont perdu.

Simon à l’arraché

Gilles Simon montait en puissance dans son match face à Juan Martin del Potro. Et les spectateurs du court n°2 l’avaient bien senti : le Français n’allait pas laisser le troisième set se régler une nouvelle fois au tie-break. De fait, sur le coup de 20h45 en ce lundi de deuxième semaine à Wimbledon, “Gilou“ a, d’un dernier retour retombé juste sur la ligne, recollé à deux sets à un face à la “Tour de Tandil“.

Moment choisi par le superviseur pour venir discuter avec les deux joueurs de la suite à donner à la rencontre, compte tenu de l’obscurité en train petit à petit nimber la moindre parcelle du All England Lawn Tennis and Croquet Club. Lesquels ont décidé de s’arrêter là et de revenir mardi, l’Argentin ayant remporté les deux premiers sets 7-6, 7-6 et le Français venant d’enlever le troisième 7-5.

Federer fait chuter Mannarino

Le premier set a été rude. Très. Face à Roger Federer, Adrian Mannarino n’y a pas inscrit le moindre jeu et n’y a même marqué que cinq points, dont trois dans le dernier jeu de cette manche. Bilan : 6-0 en 16 minutes… Bon ni pour le moral ni pour la suite du match, quand on connaît les qualités du Suisse en quête d’un neuvième sacre à Wimbledon.

“Manna“ a mis 25 minutes pour se chauffer, marquer enfin un premier jeu et clairement hausser son niveau. Il a tenu jusqu’à 5-5, mais là, Roger Federer, en embuscade, a réussi le break au moment opportun et a dans la foulée conclu le deuxième set sur son service. Derrière, les forces ont failli s’inverser au moins un temps puisque le Francilien s’est procuré trois balles de 5-3 (à 4-3, 15-40 puis avantage) mais en vain. Et Roger Federer s’est finalement imposé 6/0, 7/5, 6/4, mettant fin au parcours d’Adrian Mannarino en huitièmes.

“Ç’a été très dur au début, a analysé après coup Adrian Mannarino. Il a vraiment très bien joué d’entrée, il a tenté des coups et tout rentrait. Ça m’a mis sous pression tout de suite. J’ai eu du mal à rentrer dedans et j’ai eu l’impression d’être sous pression du début à la fin. Mais je suis quand même content de la manière dont j’ai réussi à réagir dans le deuxième et le troisième. Ça n’a pas suffi mais je crois que le niveau de jeu était plutôt bon et c’est vraiment encourageant pour la suite de la saison.“

Monfils part sur trois tie-breaks

Frustrant, forcément. Pour son premier huitième de finale à Wimbledon, Gaël Monfils n’avait évidemment pas rêvé un tel scénario : une défaite concédée certes en quatre sets, mais surtout en trois tie-breaks. Mais quand on connaît l’identité de son adversaire, ce lundi sur le court n°1, ce résultat n’a finalement pas grand-chose de surprenant : Kevin Anderson.

Le finaliste de l’US Open 2017 a fait parler la poudre au service -classique- (20 aces et 20km/h de plus en pointe de vitesse que Gaël Monfils), mais aussi en retour et à la volée (62 montées au filet). La Monf’ a lutté pas à pas mais a cédé de justesse : 7/6, 7/6, 5/7, 7/6 après 3h29.

“Je suis déçu, a commenté Gaël Monfils à la sortie du court, je n’ai pas eu un bon niveau de jeu dans les tie-breaks. Lui a pris le large très vite à chaque fois. Il a mieux servi que moi, mieux retourné et a été légèrement plus agressif quand il le fallait. Il m’a manqué le petit truc, j’avais du mal à le déplacer aujourd’hui, je trouve qu’il a progressé dans ce secteur.“

(À Wimbledon, Myrtille Rambion)

Les résultats complets du lundi 9 juillet